BREF RECIT DE PLUSIEURS VIES, joão diniz

BREF RECIT DE PLUSIEURS VIES

João Diniz, architecte brésilien, texte de présentation de l’expo collective Font Romeu, France, juillet 2009

the poster for the expo

En 1500 les côtes vierges de l’Amérique du Sud

Ont été découvertes par les navigateurs portugais

Qui ont fondé le pays qui sera connu comme étant le Brésil

Le décor vierge des natifs dociles et de nature puissante

A enchanté les colonisateurs avec ses richesses et ses surprises.

Jusqu’aux années 1700 la colonisation a eu lieu au littoral

Les premières villes et une économie atlantique sont nées

Fondées sur l’extraction et l’échange avec l’Europe.

À cette date la découverte d’or à l’intérieur du continent

Repositionne les intérêts commerciaux et sociaux,

La province méridionale du Minas Gerais jaillie des fortunes.

On occupe la province et plusieurs villes surgissent avec leurs

Places, palais, de grandes maisons, des églises, des sculptures, symphonies…

L’artiste métis Aleijadinho se détache parmi plusieurs qui

Reflètent la force matérielle dans cette première manifestation

De la réelle civilisation brésilienne : multiple, contradictoire et stridente.

De l’or naissent les nouvelles métropoles de la nation émergente:

Mariana, Sabará, Diamantina, São João Del Rey et Ouro Preto

La première capitale, où en 1792 le lieutenant Tiradentes est au commandement de

L’important mouvement littéraire qui évolue jusqu’en 1822 l’année de

L’indépendance du Brésil, lors de laquelle nait une nation et ses défis.

À partir de cela l’or se déplie en d’autres économies:

Le troupeau, l’agriculture, la sidérurgie, les industries, sont les nouvelles sources

Qui redessinent l’état qui en 1897 fonde sa capitale.

Belo Horizonte ville positivement et orthogonalement aménagée,

L’équipe coordonnée par Aarão Reis projette la ville du futur

Raison géométrique sur une géographie sensuelle.

La ville grandi et devient un important centre économique national

Et aussi politique, intellectuel, culturel où la géographie montagnarde

Suggère le caractère de la population et de ses attitudes dans un mélange de

Prudence, révolte, attention, profondeur, discrétion et rêve.

Dans les années 1940 le maire Juscelino Kubitschek convoque

Le jeune architecte Oscar Niemeyer afin de créer l’ensemble de la Pampulha

Un repère historique où nait l’Architecture Moderne Brésilienne

Reflet d’un pays jeune à la quête de sa propre culture,

Une large génération de penseurs et créateurs ouvre le dialogue

Avec leurs origines radicales et un large monde environnant.

Dans les années 1970 viennent de BH les premières révisions modernistes.

Une nouvelle avant-garde consciente et respectueuse des pas précédents

Recherche de nouvelles valeurs dans une nouvelle architecture en même temps,

Moderne et populaire, cohérente et symbolique, universelle et régionale,

Technologiquement viable, environnementalement correcte et expressive.

Éolo Maia, Veveco Hardy et Cid Horta sont des nom clés

Dans ce positionnement connu comme post-Brasília

À sa façon fidèle à une tradition de contemporéaneté et de risque.

Dans ce scénario je suis né, j’ai grandi et je me suis fait architecte dans les années 1980, époque de

L’autoritarisme politique, des découvertes mythiques, des incursions multimédias,

Des voyages initiatiques, des tempêtes économiques et des revendications personnelles.

Les œuvres présentées dans cette exposition résultent de ces réflexions et des

Chocs entre l’envie de faire et ses limitations, entre la quête

D’un langage propre et le spécifique de chaque situation, entre la

Rigueur technologique et l’improviste de demandes mutantes, entre

L’environnement durable et l’urgence des besoins, entre

La possibilité des moments et une quête de l’intemporalité, entre

Un accent régional et la langue universelle d’un monde interconnecté.

La pratique quotidienne dans mon bureau, entreprise chaque fois plus petite et plus agile

Réunie l’approche projetable de différents thèmes architectoniques à une

Activité académique qui rend plus facile la réflexion théorique et les nouvelles rencontres.

Un intérêt multidisciplinaire lie cette architecture à des expériences avec

La musique, la littérature, la photographie, la sculpture, le dessin, la vidéo et des spiritualités.

La critique politique, le non-conformisme social, la solidarité et l’humour

Sont aussi des outils pour que l’on puisse suivre le chemin

Peut-être même en contribuant à la construction de la santé et de la beauté de la planète.

João Diniz, architecte MSc Belo Horizonte, Brésil Avril 2009

  1. No trackbacks yet.

Deixe uma resposta

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair / Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair / Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair / Alterar )

Foto do Google+

Você está comentando utilizando sua conta Google+. Sair / Alterar )

Conectando a %s

%d blogueiros gostam disto: